• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
03/05/2016

Mareva 2 : la méthode d’analyse de la valeur des projets SI du secteur public qui pourrait inspirer les entreprises

La Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC, la « DSI de l’Etat ») déploie dans l’ensemble des ministères, avec l’appui de Sia Partners, une méthode originale d’analyse et de remontée de la valeur pour évaluer la pertinence des projets SI, « MAREVA 2 ».

L’analyse de la valeur d’un projet de systèmes d’informations ne va pas de soi ! 

Bien des projets informatiques sont lancés sur la base de critères qui ne reflètent pas leur valeur intrinsèque : mise en œuvre de Schéma directeur SI, application d’une norme, lobbying interne ou externe, etc.

De fait, l’absence de définition et de partage de la valeur projet par toutes les parties prenantes  génère un manque de repères tout au long du projet sur les objectifs à atteindre qui se traduit par une réalisation en divergence avec le cœur de métier de l’organisation, un déploiement rejeté par les acteurs opérationnels, etc.

 

Un impératif de résultats pour les projets de systèmes d’informations de l’Etat

Face aux contraintes budgétaires et aux dérapages financiers de grands projets récents, l’idée s’est imposée que les nouveaux projets SI de l’Etat doivent être en mesure de produire des résultats quantifiables et mesurables.

Cet impératif de résultat rend caduque l’argument souvent évoqué dans le monde public que la valeur d’un service public ne se mesure pas. Pour autant, il est clair que ramener le service public à un objet purement marchand ne fait pas sens non plus. La spécificité du service public imposait donc de trouver une mesure originale de la performance des projets.

 

MAREVA 2 : une méthode originale et performante pour évaluer la valeur des projets SI de l’Etat

MAREVA 2 est la méthode interministérielle d’analyse de la valeur des projets SI de l’Etat, mis en place depuis 2 ans par les ministères sous l’égide de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC), avec l’appui de Sia Partners.

MAREVA 2 s’appuie concrètement sur un outillage fonctionnant sous Libre Office Calc ou Microsoft Office Excel pour évaluer la valeur ajoutée d’un projet SI par rapport à l’existant à partir d’une analyse basée sur 2 principaux critères :

  • La stratégie du projet. Elle s’appuie sur une évaluation quantitative et qualitative d’objectifs métiers, organisationnels et/ou fonctionnels.
  • La rentabilité du projet. Elle s’appuie sur une évaluation économique des gains métiers et des coûts du projet.

La spécificité de l’analyse de la valeur effectuée avec la méthode MAREVA 2 est de considérer que la valeur économique d’un projet (retour sur investissement) n’est pas suffisante pour déterminer la valeur globale du projet et doit être complétée par une analyse « stratégique » regroupant les sources de valeur complémentaires suivantes :

  • Les éléments de valeur non financiers pour l’entité réalisant le projet : les directions au sein desquelles sont menés les projets SI ne sont pas toutes des centres de profits, l’exercice de monétisation des gains directs (rentrées fiscales complémentaires par exemple) ou indirects (diminution du nombre de collaborateurs par exemple) liés au projet peut rapidement trouver ses limites. L’analyse stratégique du projet permet ainsi de prendre en compte la valeur non monétisable du projet telle qu’une amélioration de la qualité des conditions de travail ou la résolution d’un manque de compétences sur une technologie obsolète. Elle permet également de fiabiliser l’analyse de la valeur économique en y intégrant uniquement les gains ayant des retombées financières captables.
  • Les éléments de valeur qu’ils soient financiers ou non apportés par le projet à ses parties prenantes : les retombées économiques du projet pour d’autres entités avec leurs propres budgets (ministères,  citoyens, entreprises ou associations), ne peuvent pas être intégrées à l’analyse de la valeur économique du projet. Cependant, ils peuvent être décisifs dans la valeur d’un projet et donc pour son lancement. Ainsi, dans un projet de dématérialisation d’un service public, les gains pour les citoyens et entreprises peuvent être bien supérieurs à ceux du ministère en charge du projet, il est alors indispensable de les mesurer. Dans la sphère publique, la mesure de ces externalités permet aussi généralement de relier des projets à de grandes orientations politiques (choc de simplification, Grenelle de l’environnement, etc.). 

 

La valeur économique et stratégique du projet permet de capter l’ensemble des coûts et gains du projet

C’est grâce à cette analyse globale que les équipes projet et les décideurs publics peuvent identifier les sources réelles de valeur et ainsi justifier le lancement de projets parfois non rentables mais stratégiquement indispensables.

 

MAREVA 2 : une inspiration pour le secteur privé ?

MAREVA 2 est devenue une véritable « marque » au sein des DSI et des directions métiers ministérielles, synonyme de modernisation des pratiques de pilotage et de gestion de projet.

A ce titre, MAREVA 2 a la capacité d’être déployée au-delà du secteur public :

  • La méthode est facilement adaptable à tous les secteurs d’activité du fait de son outillage simple sur Libre Office Calc ou Microsoft Office Excel.
  • La méthode peut facilement être utilisée en complément des bonnes pratiques et des outils existants de pilotage et de gestion de portefeuille de projet, avec une formation rapide des équipes projets.
  • La méthode peut s’utiliser, au-delà des seuls projets SI, à tout projet majeur d’une entreprise ou d’une administration publique.
  • La méthode répond également à un besoin croissant du secteur privé d’évaluer la valeur stratégique de ses projets : réponse du projet à des enjeux liés à la responsabilité sociale des entreprises notamment.

Rendue nécessaire par des impératifs de résultat issus du secteur privé, MAREVA 2 pourrait donc à son tour inspirer les entreprises en intégrant une analyse stratégique à leur méthodologie.

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top