• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
01/06/2015

L'utilisation de Twitter dans la vie politique et institutionnelle française

Le 18 mai 2015 naissait le compte twitter @Potus. 10 jours plus tard, près de 2 500 000 utilisateurs s’y étaient abonnés. Mais qui est Potus ? Une rock star ? Un chanteur ? Un acteur ? Non, Potus est l’acronyme pour President Of The United States. Potus, c’est actuellement Barack Obama et le compte servira à tous les futurs présidents américains pour pouvoir dialoguer directement avec leurs concitoyens.

Cet exemple montre à quel point il est devenu facile pour une personnalité politique de communiquer avec son électorat. Grâce à Twitter, les citoyens américains peuvent suivre en temps réel l’activité de leur Président. Le réseau social devient alors un formidable moyen de communication politique et de promotion de l’action publique.

Cette arrivée fracassante a mis en ébullition la twittosphère et a soulevé plusieurs questions auxquelles nous tenterons de répondre. Les personnalités politiques françaises ont-elles compris l’importance que Twitter pouvait avoir pour leurs campagnes électorales et leur communication quotidienne ? Quelle utilisation  font-elles réellement de ce réseau social ? Qui sont les plus actifs ? Quelle influence, quel impact leurs comptes peuvent-ils avoir ?

Notre enquête sur l’utilisation de Twitter dans la sphère politique française sera présentée en deux parties, selon les types de comptes étudiés :

  • Les comptes personnels des personnalités politiques ;
  • Les comptes institutionnels des Ministères, Mairies, Conseil régionaux.

 

Partie 1 – L’utilisation de Twitter par les personnalités politiques

Pour le premier volet de cet exercice, nous nous sommes ainsi concentrés sur l’utilisation de Twitter par les personnalités politiques françaises. Nous avons choisi pour cela d’utiliser les trois critères d’influence et d’utilisation qui apparaissent sur chaque profil de Twitter :

  • la date d’inscription ;
  • le nombre d’abonnés ;
  • le nombre de tweets. (Chiffres arrêtés au 27 mai 2015)

Nous avons fait le choix de ne pas nous intéresser au contenu des tweets publiés.

 

Sont inclus dans l’étude les comptes :

  • des personnalités de l’exécutif actuel (ministres du gouvernement et Président de la République) ;
  • des maires des 15 villes françaises les plus peuplées ;
  • d’autres personnalités politiques issues du baromètre politique Figaro Magazine réalisé par TNS Sofres

Au total, 59 comptes ont donc été répertoriés (Michel Sapin et Dominique Strauss Kahn n’étant pas présents sur Twitter, nous ne les avons pas inclus dans l’étude).

 

Premier critère objectif, la date d’inscription :

Le premier Tweet a été envoyé le 21 mars 2006 et selon une étude de l’IFOP, seuls 4% des français connaissaient le réseau social américain en août 2008.

Gérard Collomb était l’un d’entre eux et notre grand vainqueur de l’utilisateur politique le plus ancien sur Twitter.

 

Deuxième critère objectif, le nombre d’abonnés :

Un seul membre du gouvernement dans ce top 10 dans lequel nous retrouvons les principaux leaders de l’opposition. Le Président de la République domine ce top 10 dans lequel n’apparaît pas son Premier Ministre (classé 18ième).

Surprise : la maire de Paris, Anne Hidalgo, compte moins d'abonnés que sa rivale de l’UMP, Nathalie Kosciusco-Morizet.

 

Troisième critère objectif, le nombre de tweets :

Anne Hidalgo semble jouer dans une autre catégorie lorsqu’il en vient à Twitter ; elle compte près de deux fois plus de tweets que le deuxième de notre palmarès, Cécile Duflot.

Notons aussi que seuls 4 membres du top 10 par nombre d’abonnés sont encore présents dans ce classement dans lequel nous retrouvons des personnalités politiques habituées à faire parler d’elles dans les médias : Cécile Duflot et Christian Estrosi pour ne citer qu’eux.

Nous avons aussi calculé le nombre de tweets publiés par mois et par compte pour mesurer l’activité relative des personnalités politiques.

Rajouter la composante temporelle bouscule peu ce classement : 7 des 10 personnalités ayant le plus de tweets sont encore présentes. Notons toutefois l’apparition de Nicolas Sarkozy dont l’inscription sur Twitter a été relativement tardive.

 

Quel est le profil type de l’utilisateur Twitter ?

En faisant la moyenne des 59 comptes étudiés, nous trouvons un compte type créé en juillet 2010, qui a tweeté 3 773 fois (soit environ 2 tweets par jour) et compte près de 150 000 abonnés.

 

L’orientation politique des profils étudiés ne permet pas de remarquer d’écarts significatifs sur les trois critères pris en compte.

 

La parité chère au gouvernement actuelle n’est pas respectée dans notre étude mais permet de mettre en évidence des écarts importants entre hommes et femmes politiques : en moyenne, une femme de notre classement tweete 50% plus souvent qu’un homme et compte 45% d’abonnés en plus.

 

Quel lien entre le nombre d’abonnés et le nombre de tweets ?

Nous avons voulu mesurer s’il y avait une corrélation entre le nombre d’abonnés et le nombre de tweets. En d’autres mots, l’activité sur Twitter (=nombre de tweets) d’une personnalité politique lui permet-elle d’augmenter son influence (=nombre d’abonnés) ?

Le graphique ci-dessus montre qu’aucune relation linéaire n’existe entre les deux variables étudiées (le coefficient de corrélation linéaire est très faible). L’exercice semble confirmer notre intuition : les utilisateurs de Twitter s’abonnent aux comptes de personnalités politiques non pas pour les tweets qu’ils publient mais pour la personnalité elle-même.

 

Conclusion :

Cette première enquête sur l’utilisation de Twitter dans la sphère politique française a permis de mettre en évidence de fortes différences d’utilisation et nous permet de tirer quelques constats et notamment que 59 des 61 personnalités politiques françaises parmi les plus importantes sont inscrites et actives sur Twitter.

Le réseau social permet rapidement et facilement au peuple français d’échanger avec ses élus et il ne fait aucun doute que son utilisation sera encore plus importante (en volume comme en efficacité) dans les années à venir.

Gratuit et simple d’utilisation, Twitter est une formidable opportunité pour les personnalités politiques de mener leurs campagnes et de tenir au courant leurs électeurs de leurs travaux au quotidien.

Dans un prochain article, nous nous intéresserons cette fois aux comptes Twitter des organismes publics pour lesquels l’intérêt personnel n’intervient pas et qui devraient nous promettre quelques surprises…

 

Post Scriptum

Pour les lecteurs désireux de mettre en perspective les chiffres présentés, nous vous présentons quelques comptes de personnalités connues choisis arbitrairement :

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top